Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 15:22
Une semaine après la visite de Nicolas Sarkozy à Kigali, c'est l'heure de faire un premier du permier appel citoyen lancé le 22 février 2010 et d'imaginer ensemble quelles suites nous pourrions y donner.

 

Bilan

 

Dans un contexte où beaucoup d'autres acteurs sont intervenus, il est difficile d'apprécier quelle a été notre contribution exacte. On peut dire tout de même qu'en peu de temps et sur un sujet qui n’est pas « facile » :

 

- de nombreuses associations et personnalités reconnues ont accepté de soutenir cette démarche, et leur participation a été relevée dans la presse.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des articles qui parlent de notre appel sur : http://appel-citoyen-france-rwanda.over-blog.org/article-la-presse-en-parler-45560932.html

JDD 

 


- 4800 personnes ont signé la lettre en ligne sur cyberacteurs.

Cyber-Acteurs.png 


- de nombreuses échangent et discussions ont été initiés avec d’autres associations et personnalités qui n’ont pas forcément signés mais qui pourraient soutenir de futurs initiatives.

 

Sur le fond, on voit que les positions ont bougé.

 

Sur une question qui ne mobilisait jusqu'alors qu'un nombre très restreint d'acteurs, on voit des prises de positions nouvelles :

 

- les jeunes socialistes demandent clairement que toute la lumière soit faite : http://www.jeunes-socialistes.fr/2010/02/les-jeunes-socialistes-exigent-de-la-france-la-verite-et-la-justice-au-sujet-du-genocide-tutsi/

 

- Martine Aubry estime qu'elle aurait demandé des excuses : http://www.africatime.com/rwanda/nouvelle.asp?no_nouvelle=512172&no_categorie=

 

- SOS Racisme demande que « toute la vérité soit dite, tant sur les mécanismes ayant permis d'entériner les prises de décision à cette époque que sur les responsabilités de certains hauts responsables français officiants à cette période. » (lettre ouverte de Dominique Sopo le 24 février : http://sosracisme06.over-blog.com/article-tribune-de-dominique-sopo-45567850.html , puis communiqué de presse mardi 2 mars : http://www.newspress.fr/Communique_FR_225828_2644.aspx)

 

- Un communiqué du Partit occitan (POC) membre de Régions et peuples solidaires, composante d'Europe Ecologie :

http://partitoccitan.org/article369.html

 

Quelques autres liens pour aller plus loin :

Le communiqué de presse de l’association Survie : http://survie.org/genocide/article/france-rwanda-les-dessous-d-un

Le communiqué de presse d’IBUKA : http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=40854

 

 

Concernant le discours du président Nicolas Sarkozy

 

A Kigali le 25 février 2010, Nicolas Sarkozy a parlé de « graves erreurs d’appréciations » et « d’aveuglement ».

 

Nous en prenons acte, mais sur un sujet aussi grave, nous ne pouvons pas nous contenter de paroles. Aujourd’hui, il nous paraît indispensable que notre pays se donne les moyens de comprendre exactement de quelles natures ont été ces « erreurs » et d'en titrer les conséquences politiques et judiciaires qui s’imposent. Quand Nicolas Sarkozy admet qu'il y a eu de "graves erreurs d'appréciation", cela l'engage. Il ne peut pas et ne doit pas en rester là. Ces "erreurs" doivent êtres analysées publiquement dans une dynamique d’avenir :

« Quelles ont été les erreurs d'appréciation ? Qu'en a t-on appris ? Quelles nouvelles dispositions a-t-on décidé et mise en oeuvre pour ne pas les reproduire ? Est-ce suffisant ? »

 

Comme nous le disions dans notre appel du 22 février dernier, « cette visite est une injure aux victimes du génocide si elle ne marque pas une étape dans la reconnaissance des responsabilités françaises dans ce génocide. »

 

Perspectives :

 

Il faut rester mobilisé afin de montrer que cette question continue de nous concerner tous. Nous avons plus que jamais besoin du soutien de chacun pour chercher ensemble les chemins pour faire avancer notre pays dans l'acceptation de son histoire.

 

Nous allons réfléchir à présent à un nouveau texte en vue du 7 avril – date de la commémoration du début du génocide – pour demander au gouvernement, aux parlementaires,… de faire un nouveau pas en avant dans la reconnaissance du rôle joué par notre pays dans ce drame. Comme nous le disions l’appel précédent : "cette démarche nous paraît une étape décisive pour obtenir une nouvelle orientation de la politique de la France en Afrique fondée sur le respect de la dignité de tout homme."

 

N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de ce projet avec nous. Chaque soutien est précieux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by appel-citoyen-france-rwanda.over-blog.org
commenter cet article

commentaires

Nous contacter

Porte-parole du Collectif :
Ignace Fabiani

Liens